Evelyne Lagardette.

Biographie :

Comment choisir quand on a plusieurs passions ? Renoncer à l’une serait s’amputer, alors, on ne choisit pas et on assume tout à la fois. Alors, on devient directrice artistique, interprète, librettiste, professeur de chant et cheffe de chœur.

Le chant et le spectacle en passion dès l’enfance.

Elle semble née pour chanter. Elle chante en jouant, en travaillant (même en faisant ses versions latines !), et comme cela ne suffit pas, elle chante aussi en dormant. A l’école primaire, on crée une chorale. Evidemment elle en fera partie ! Et comme il n’y a pas de fête de fin d’année dans son école, elle crée une petite troupe de théâtre où ses amies interprètent (déjà…) ses textes, en répétant pendant les récréations.

Ses années lycée la voient de même, chantant en chorale, écrivant, et avec ses amies, dirigeant une pièce de théâtre (La Mouette de Tchékhov, excusez du peu…Quand on est jeune, on ne recule devant rien !). Et comme le budget est inexistant, on se débrouille avec les moyens du bord. Elle réalise donc déjà plusieurs des costumes de la pièce, les autres ayant été prêtés par le théâtre.

représentation de la Mouette de Tchékov
La Mascotte - Cie les Brusset

Sa formation :

L’enseignement l’attirant, elle entre à l’école Normale d’Institutrices de Grenoble, mais enseigner dans une classe de trente élèves n’est pas son fort : trop étourdie, elle ne voit pas même les bêtises que font les élèves.

Parallèlement elle chante dans la chorale A Cœur Joie de Grenoble dirigée par Francine Bessac et elle entreprend des études de chant.

Elle rencontre à Grenoble Jacqueline Lucazeau, cantatrice wagnérienne, puis Françoise Pagès à Montpellier, Robert Faurie-Vidal à Nîmes.

Elle arrive à Lyon enfin où elle étudie l’opérette avec Alyette Allain, accompagnatrice et artiste lyrique de l’Opéra de Lyon, puis elle travaille avec Dominique Merle du CNSM, surtout le bel canto. Dominique MERLE avait fait ses études de chanteuse lyrique auprès de Elvira de Hidalgo (professeur de la Callas) à la Scala de Milan.

Les premiers pas sur scène :

Elle monte alors sur les scènes lyonnaises avec diverses troupes d’opérette (Compagnie Janine et Guy Brusset, la CALA, la Compagnie Corentin de Tarare), enseigne le chant, en cours particuliers et à l’école de musique de Chazay d’Azergues de 1994 à 2006.

Elle s’essaye dès 1992 à l’écriture et réalise plusieurs livrets de comédies musicales pour la Compagnie Corentin, et la compagnie Allegretto, qu’elle créée en 2000, et dont elle est la directrice artistique jusqu’en janvier 2007, créant un spectacle par an avec toute la troupe.

Elle donne également des récitals dans la région beaujolaise entre autres, accompagnée par Didier Martel à l’orgue numérique ou acoustique, Stéphanie Louisgrand au piano ou Catherine Solazzi au clavecin.

La marchande de violettes -CALA
Evelyne Lagardette dans sa salle de cours

Les cours de chant et le spectacle.

Des cours de chant en école de musique depuis 1994 :

  • Chazay d’Azergues : de 1994 à 2006
  • Chessy les Mines : de 2011 à 2014
  • Ste Consorce : de 2010 à 2021

Spectacles :

Reprise de la direction artistique de la Compagnie Allegretto de 2017 à 2019, avec tentative de maintien pendant la période Covid sans parvenir à l’aboutissement des spectacles.

Et tout le travail avec Avant l’Aurore.