Pourquoi chanter ? Et… comment on chante !

Pourquoi chanter ? C’est une question que je ne m’étais jamais posée. Je suis tombée dans la marmite en naissant, donc je n’ai pas eu le choix. Je chantais sans même m’en rendre compte, jour et nuit, même en dormant, même en faisant mes versions latines ou grecques !!! Mais bien sûr, ça n’est pas le cas de tout le monde et comme l’on dit, il y en a qui sont plus égaux que d’autres devant le chant.


Quoi qu’il en soit, tout le monde devrait chanter. D’accord, vous chantez faux, votre voix est une vraie horreur ! Alors, peut-être par pitié pour  votre entourage, vous vous êtes tu… Effectivement, pour la Musique, c’était sans doute mieux, mais pour vous c’est dommage… Alors, tant pis pour votre entourage, risquez vous ! Vous serez en meilleure forme et peut-être même de meilleure humeur, et finalement, tout le monde y trouvera son compte…

Et si au contraire, vous faites partie des « plus égaux », alors chouchoutez votre voix et vos oreilles… Elles sont plus fragiles que ce que l’on pourrait penser.

Allez, on vous explique tout ça.

Comment on chante :

  1. On a entendu (plus ou moins bien) des notes que le cerveau a enregistrées (plus ou moins bien !)
  2. L’ordre va être donné aux cordes vocales de vibrer pour reproduire (plus ou moins bien) ces notes.
  3. Le souffle va propager ces vibrations le long du pharynx, dans la bouche, les fosses nasales et toutes les petites cavités que sont les sinus et autres… Enfin, plus ou moins bien, ça dépend des saisons, des virus, des jours du mois, du baromètre…
  4. Les vibrations émises par les cordes vocales vont aussi se propager par l’intermédiaire des os le long de la colonne vertébrale, de tout le crâne, dans la poitrine et même plus bas selon les notes émises (chez certains chanteurs noirs à la voix très basse, on a même l’impression qu’ils vibrent jusque dans les orteils !)

Bref, tout le corps chante. Donc, même si c’est fait plus ou moins bien, votre corps va bénéficier de tous ces éléments… Et si vous avez des difficultés dans une de ces quatre étapes, alors vous comprenez pourquoi vous ne chantez pas bien !

Pourquoi chanter :

Le chant permet un réel mieux-être. C’est une activité qui réunit tous les aspects de l’homme : physique, mental, émotionnel et qui aura donc des répercutions sur tous ces plans. Allez, on vous détaille un peu plus tous les bienfaits du chant !

Plan physique :

La respiration est plus intense que dans la vie quotidienne, ce qui va entraîner une régénération de tout le système cardiovasculaire et améliorer l’élimination. Parfait, si comme moi, vous avez horreur du jogging !… A condition toutefois, même si la séance de chant vous a creusé(e), de ne pas se jeter sur la viennoiserie.

Les vibrations émises pendant le chant sont très nombreuses (pour émettre le la du diapason,

une note moyenne pour les femmes, 440 vibrations des cordes vocales par seconde). Quand vous chantez, mettez la main sur la nuque : vous sentirez combien elle vibre, surtout dans les notes graves. Toutes ces vibrations vont faire comme un massage dans le corps et la tête, allant parfois jusqu’à provoquer ce que l’on appelle l’ivresse des chanteurs. Donc pour planer, pas même besoin de drogues licites ou non… Chantez ! Mais c’est surtout les aigus qui provoquent ce phénomène (la aigu = 880 vibrations par seconde).

Quand on chante à fond, on dépense énormément d’énergie. Mes élèves sont souvent étonnés de l’engagement physique nécessaire. Mais c’est qu’il faut faire fonctionner et coordonner un peu plus de 190 muscles ! Bref une bonne séance de musculation tout en douceur !

Plan mental :

Pour chanter, il faut faire marcher sa mémoire et d’abord, sa capacité d’écoute.

Puis sa capacité de concentration et ensuite sa capacité de compréhension d’un texte.

Le fait d’avoir à mémoriser à la fois de la musique et du texte permet de faire fonctionner les deux hémisphères cérébraux… Bref que du bon pour tout le monde, des plus jeunes aux plus âgés, même les très, très âgés parce que c’est la seule mémoire qui reste quand tout est parti…

Plan émotionnel :

Que dire sur le plan émotionnel qui ne soit évident !

Cette coulée de musique qui sort de nous entraîne avec elle un tas d’émotions… qui sont bien mieux dehors que coincées à tourner en rond  en nous.

Quand mes enfants étaient jeunes et avaient été un peu… « remuants », rien de tel que l’air de la Reine de la Nuit de Mozart et toute son énergie pour me rasséréner et m’éviter de leur crier dessus… Quoique, vu les décibels, ils auraient peut-être préféré ! Mais au moins, je n’avais pas la mauvaise conscience de m’être mise en colère!… Je vous le conseille… Peut-être avec un autre air si vous n’êtes pas soprano léger et que vous voulez rester copain avec les voisins !

Donc vous avez compris, chantez ! Dans votre salle de bain, en faisant le ménage, où et quand vous le voulez …


Si vous voulez en savoir plus sur la voix, direction Nicole Scotto di Carlo, une des pionnières sur l’étude de la voix.

6 réflexions sur « Pourquoi chanter ? Et… comment on chante ! »

  1. Merci de m’avoir citée en référence sur votre site fort intéressant. Savez-vous que le lien vers Nicole Scotto ne fonctionne plus.? Sa page perso sur le site de l’Université de Provence a été enlevée. Voici ce qu’il en reste dans les archives ouvertes : https://hal.archives-ouvertes.fr/search/index/q/Nicole+Scotto+di+Carlo/docType_s/ART+OR+COMM+OR+OUV+OR+COUV+OR+DOUV+OR+REPORT+OR+OTHER+OR+THESE+OR+HDR+OR+LECTURE+OR+UNDEFINED/submitType_s/file/authFullNa
    C’est fort triste.

  2. Bonjour,
    Une mine d’infos intéressante, votre site. Vous connaissez mon blog « Les secrets de la voix chantée : L’anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l’art du chant; Arrivée à l’âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant. »
    J’ai publié plusieurs articles avec Nicole Scotto di Carlo il y a quelques années, j’ai vu que vous la connaissez. Un de mes article sortira dans la prochaine revue « Médecine des Arts » qui sera entièrement consacrée au chant. Je l’ai intitulé « Le rôle des muscles de la sphère abdominale en chant lyrique ».
    Bonne journée.
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.