Le stage de chant : avantages et inconvénients.

L’association Par Si Par La avec qui je travaille régulièrement organise un stage de chant tous les étés. Un stage de 5 jours, qui a lieu chaque année la semaine autour du 14 juillet.
Alors quel est l’intérêt d’un stage de chant ? Quels sont les plus ou les moins par rapport aux cours de l’année.

Le stage de chant, vu des élèves

Une semaine entière consacrée à la musique !

Au lieu de voler une heure par ci, par là, parmi ses nombreuses occupations, on a une semaine entière consacrée à l’apprentissage et la mise en oeuvre du chant.

Il est vrai que de travailler chaque jour est à la fois un avantage et un inconvénient. En effet, on a le temps d’approfondir un peu l’enseignement reçu et pas le temps d’oublier. Par contre, on a un peu moins de temps pour assimiler les nouvelles données.

mare du jardin du stage
Un petit coin sympa pour se ressourcer pendant les pauses du stage

Le fait de revenir le lendemain sur les apprentissages permet de mieux enfoncer le clou.

Par contre, il ne faut pas attendre du stage un miracle. Il faut compter au moins trois ans de travail très régulier de chant pour bien en maîtriser la technique, ce n’est donc pas en une semaine que l’on pourra modifier ses mauvaises habitudes.

Et puis, il y a aussi le plaisir de rencontrer d’autres personnes avec la même passion et souvent les mêmes problématiques. C’est donc une bonne occasion de partage.

Le stage de chant, vu du professeur

Pour moi, j’ai enfin le temps de faire tout ce que je voudrais. Pendant les cours, je suis obligée de donner un peu de ça, un peu de ci, mais souvent j’aurais envie de développer davantage. Le stage m’en donne l’occasion.

Travail corporel

Enfin une heure devant moi pendant laquelle je vais aider l’élève à sentir sa respiration plus profondément, à faire attention aux multiples sensations nécessaires pour mieux chanter. Cette heure aussi permet de faire un sas de décompression entre la vie quotidienne et le travail du stage.

Les objectifs de ce travail corporel :

– Améliorer la respiration : faire sentir les diverses respirations : respiration haute, respiration abdominale, respiration périnéale.
– Travailler sur la posture : position du bassin, des épaules, de la tête.
– Améliorer l’équilibre et l’ancrage.
– Assouplir les diverses articulations qui pourraient créer des nœuds où l’énergie se bloque : bras, épaules, cou, mâchoires.
– Bref tout un travail de recentrage qu’il m’est impossible de faire en heure de cours particulier, si je veux que l’élève ait le temps de chanter.

Sous quelle forme :

Inspirés par le yoga, et par les rencontres avec divers kinés, les exercices se font au sol sur un tapis, ou debout et pieds nus, dans la pénombre. En tenue souple permettant de bien bouger.
A la fin de la séance, les élèves sont tout détendus et prêts à se concentrer.

Interprétation et travail théâtral

Ce travail-là, j’ai très peu l’occasion de le faire pendant les cours, et pourtant il est très important. Toute chanson, tout air, est une histoire et pas simplement de la musique. C’est là le message important que je veux transmettre aux élèves.

On travaille donc les textes des chants choisis. Que ce soit de l’opéra, de la comédie musicale ou de la chanson, le travail est quasiment le même.

L'air de Bernstein de Candide pour la Chanson Croix-Roussienne
Chanter c’est aussi faire du théâtre!

On met les mots en bouche en les répétant plusieurs fois, et ensuite commence le travail d’interprétation, d’abord uniquement sur le texte parlé. Au départ, sans geste et sans déplacement, en analysant ce que l’on dit et quel est le personnage qui dit ces mots. Ensuite on le fait en interprétant de façon théâtrale, avec gestes et déplacements.

Ce travail d’interprétation se fait en collectif, avec un temps consacré individuellement pendant que les autres regardent et analysent.

En fin de semaine, on passe à l’interprétation des morceaux avec la musique.

En conclusion:

Un stage, c’est donc pour les stagiaires une petite oasis musicale, enrichissante mais fatiguante, car demandant beaucoup de concentration.
Pour moi, c’est l’occasion de développer un travail plus corporel et théâtral que dans les cours particuliers, plus selon le nombre de stagiaires, un travail collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *